Otaku : Yu’ Création, l’interview.

240_f_130726946_g7c1n3k19x87w1bfm8toyro1jbuvmmps

Image trouvée ici sur Fotolia by Adobe. Auteur : mozZz

Hellow les Otakonome ! Les fêtes de fin d’année sont bel et bien terminées et 2017 sème ses premiers jours avec joie & bonne humeur ou pertes et fracas dans le lit (Pour mon cas, il s’agit de la 2ème solution). Je vous souhaite une belle, heureuse année et en forme aussi ! Loin d’oublier les drames dans le monde, lesquels nous rappellent qu’on devrait savourer la vie que nous possédons au lieu de râler sur tout en n’importe quoi comme mon cher moi intérieur.

C’est pourquoi le premier article de l’année ne concernera pas ma critique sur Pokemon Soleil, mais sur ma première interview d’une amie cosplayeuse répondant au nom de Yu’ que vous pouvez trouver ici. Pourquoi cela ? Dans l’article précédant, je disais trouver que nous n’abordons pas assez le cosplay et leurs pratiquants dans la sphère « otaku » française à mon goût. Je souhaite donc apporter un peu plus de lumière là-dessus en présentant divers cosplayeurs français à travers moults questions et demandant leur avis sur certains points d’actualité, qu’ils soient otaku ou non. Il y a aussi une envie d’égayer votre journée/soirée par de sublimes photos montrant le travail qu’il y a derrière cette passion.
Trêve de batifolages alors droit à l’interview !

yu' creation

Cosplayeuse Yuyu [Facebook : Yu’ création ]
A gauche : Cosplay de Shinoa, Owari no Seraph, Photo d’Esby.
A droite : Cosplay d’Istuka Kotori, Date A Live, Photo d’Ira Cosplay ]

Bonjour Yû, pour entamer cet article, une petite présentation ne serait pas de refus. Donc qui es-tu ?

Je suis quelqu’un ~.

Nommée Yû ou Yuyu par beaucoup de gens je suis une jeune femme de 24 ans. Je suis assistante de gestion et ma passion première va au jeu vidéo.

J’adore écrire, lire et cuisiner.

Le Cosplay est pour moi un gros pan de ma vie et il le restera pendant longtemps je pense.

Pour toi, quelle est la définition du cosplay ?

Liberté ? Le cosplay est pour moi quelque chose de très libre. On peut faire ce que l’on veut sans être pour autant pointé du doigt (plus ou moins, malheureusement, même dans cet univers il y a beaucoup de jugement). En cosplay on est plus soi même, on s’efface pour incarner un personnage, on oublie tout le temps de quelques heures afin de faire rêver les autres.

Quel fut le déclic pour te lancer dans cette aventure ?

Le début d’une passion. Avant de me lancer dans l’aventure j’ai fait deux convention (TGS 2009 & JE 2010). J’ai été voir des Show cosplay à couper le souffle, j’ai prit des photos de cosplay que je trouvais absolument magnifiques.

Puis une amie m’a proposée de faire un cosplay, j’ai pesé le pour et le contre pendant longtemps avant de me lancer et j’ai… Adoré ça, j’ai été grisée par l’ambiance, par le regard des autres. En cosplay je ne suis pas moi et beaucoup de choses s’envolent.

Cette première expérience m’a donné envie de plus, j’ai voulu me dépasser moi-même, voir jusqu’où je pouvais aller.

Comment se portent tes choix de costume ? Selon le personnage, le costume ?

Je travaille beaucoup au coup de coeur, l’aspect visuel dans un premier temps, puis le comportement et le caractère dans un second.

J’ai beaucoup de petits coups de coeur, mais très peu deviennent de vrais projets au final.

Ca peut dépendre du budget aussi, je peux aimer un costume mais si celui-ci est vraiment trop cher pour moi je ne le réaliserait pas ou je mettrait l’accent sur des costumes plus abordable.

15726446_1258418390953661_777657083578705595_n

Récapitulatif  sur Facebook de l’année 2016 de & par Yu’ Création
On voit aussi que c’est aussi beaucoup de travail avec les shooting et les montées sur scène, comment ceux-ci et leur préparation se passent-ils ?

Ahah, en général un peu au pif… Non je rigole. Que ce soit les Shooting ou les prestations, leur préparation est différente.

J’ai la chance d’avoir des amis qui, comme moi, font de la photo amateur, j’ai donc des photographes à portée de main. L’organisation d’un shooting est plutôt simple : on cherche un lien, puis on fixe une date en croisant les doigts pour que la météo soit clémente.

Après c’est un travail à faire chacun de son côté : Recherche d’idée, de poses, d’endroit particulier à mettre en avant.

Pour les prestations c’est généralement plus difficile. Je ne fais pas, pour le moment, de prestation seule, je n’ai pas encore passé le cap. Par contre je les fait en duo/groupe. Ces prestations sont généralement pensées en groupe, puis écrites et créées par l’un d’entre nous.
Comme nous sommes loin nous travaillons chacun de notre côté, puis, à J-1 nous travaillons plusieurs fois ensemble.

De manière globale ça se passe dans la joie et l’amusement. On rigole, on s’amuse, on troll. On tente tous de passer un bon moment. C’est éprouvant, fatiguant, mais on s’amuse énormément, on oublie même la masse de travail abattue.

Quels obstacles rencontres-tu le long de la conception du cosplay ?

Principalement les limites de mes techniques et de l’imagination.

Je ne suis pas une professionnelle : j’apprends encore beaucoup de choses et j’adore ça. Quand je me lance dans un nouveau costume, je suis souvent confrontée à un premier soucis : Comment créer le costume. Je passe beaucoup d’heures à imaginer sa construction et son développement.

Ensuite, je me demande comment arriver à mes fins et je tente d’apprendre les techniques que je ne connais pas encore.

Je suis têtue et butée tant que je n’ai pas réussi à faire ce que je souhaite je me pencherais dessus.

17425172_1402960016499497_2932145968432340978_n
Mise à jour sur Facebook & évolution de conception d’un cosplay par Yu’ Creation

Que conseillerais-tu à un newbie/novice ?

De ne pas se décourager. On commence tous quelque part, on débute, on chute et on se relève. On apprend. Un novice peut être en proie au découragement, se trouvant mauvais ou pas à la hauteur.

Je dirais simplement de garder espoir et de persévérer. On est toujours récompensé par ses efforts.

Il y a eu quelques débats à propos du cosplay comme par exemple celui du Patron de SLG avec une pancarte Free Rape à une convention. Tu as du entendre parler du souci du genderswap ou des hommes/femmes se cosplayant avec des costumes correspondant au sexe opposé ou à la limite de la bienséance. Selon toi y a-t-il une limite dans le cosplay ?

Même si pour moi Cosplay rime avec Liberté je pense effectivement qu’il y a des limites.

Autant le Genderswap ou Crossplay n’est pas dérangeant en soit, je fais moi même des crossplay et ce n’est pas ce qui dérange le plus. J’ai plus de mal avec la nudité par contre. On peut faire un costume sexy, mais pas totalement nu non plus.

Des femmes en soutien gorge, des torse nus, tant que ce n’est pas choquant ça va, des garçon en borat ou encore en nudist beach ça me dérange un peu plus, en convention.

Il ne faut pas oublier que les conventions sont tout public. Il y a des enfants, des parents, des personnes facilement choquées. Si le costume est personnel et fait pour être porté en shooting dans un lieu isolé pourquoi pas, mais sinon, non je pense qu’il y a certaine limite à respecter telle que la décence.

11951866_813283248800513_3323196495182256060_n

Cosplay en groupe des personnages de Haikyuu. De gauche à droite et de bas en haut : Yu’ Création en Tobio Kageyama | Ira Cosplay en Sugarawa Kôshi | Honeycut Cosplay en Azumane Asahi | Norio en Nishinoya Yû | Xeluria Cosplay en Hinata Shôyo | Photo par OMarcel photography

A quelles conventions vas-tu ? Lesquelles t’ont le plus plues et auxquelles voudrais-tu aller ?

Globalement je vais généralement, au minimum, à Japan Expo, au Toulouse Game Show & au TGS Spring Break.

Mais j’ai aussi fait : Pau Anime Game Show, Yaoi/Yuri Con, Mang’Azur, Animasia, S.O Geetaku, JapanNante & Jap’in Tarn.

Pour le moment mon petit coup de coeur restera la TGS SB. Il fait toujours beau on a une lumière naturelle, un extérieur génial et beaucoup de possibilité de Shooting. La convention est, de plus, un peu plus familiale et que TGS qui est devenue très commerciale à mon goût.

Dans l’avenir, j’aimerais beaucoup aller au Bordeaux Geek Festival, à Made in Asia en Belgique, à Polymanga en Suisse, au Mangame Show Montpellier, à Japan Touch, à Animasia (de fin d’année car j’ai fait l’édition de début d’année), à Japan Expo Sud ou encore quelques conventions vers Strasbourg ou Nancy.

Comment décrirais-tu la communauté française du cosplay ?

C’est une bonne question.. J’avoue ne jamais y avoir penser. Pour moi la communauté Française cosplay est divisée. Beaucoup de petits groupes, beaucoup de niveaux différents et surtout très peu de mélange.

Je dirais au final que c’est une communauté timide.

D’autres passions ?

Bien sûr ! A côté du Cosplay je suis une grande passionnée de jeu vidéo. Je passe plusieurs heures sur console.

Il est important pour moi d’avoir quelque chose à côté du cosplay, je ne pourrais pas forcément supporter de faire du cosplay tout le temps.

Je suis aussi passionnée par l’écriture. Je fais donc du Rôle Play sur forum.

Tes animés/jeux vidéos/manga du moment ?

Huuum, choix difficile. En ce moment je dirais que Kill la Kill est mon anime du moment. Je n’ai pas osé le regarder à sa sortie car il ne m’attirait pas, il a ensuite créé une certaine ‘’hype’’ qui m’a laissée perplexe, mais maintenant que je m’y suis mise j’ai très envie de finir cet anime !!

Côté manga je dirais que mon petit coup de coeur va à Nanatsu no Taisai qui, en plus d’être très drôle, possède une grand profondeur et une tram encore pleine de mystère.

nanatsu_no_taizai___wallpaper_2_the_deadly_7_sins_by_wariofreak_x-d801x4p

Pour finir, quel(le)s cosplayeurs/euses suis-tu ?

J’en suis beaucoup, mais en soit il y en a quelques uns qui ressortent :

Ira Cosplay, partenaire de longue date qui m’a supporté pour beaucoup de duo ❤

Liam de Kashuya Cosplay. Une demoiselle adorable et talentueuse.

Xeluria Cosplay de Kashuya Cosplay également. Elle est aussi adorable !

Et finalement deux gros coup de coeur que je suis depuis vraiment longtemps maintenant : Chech Cosplay & sa partenaire Kaali Cosplay qui me vendent beaucoup de rêve.

Merci pour cette interview et d’avoir accepté de passer du temps à y répondre !

Voilà les Otakonomes, j’espère que l’article vous aura plu et vous aura éclairé quelque peu sur une partie de ce qu’est le cosplay et ce que vivent les cosplayeurs. Bien sûr, cela ne s’arrêtera pas là, il y aura d’autres interviews et d’autres cosplay qui subi- auront droit à mes petites questions (dont certains noms sont présents tout au long de l’article – ceci est du teasing pas du tout honteux du tout.)
Signature article

Article non sponsorisé. Le texte m’appartient. Les images appartiennent à leur auteur respectif.
Naturotakonome 2016-2017 – Tous droits réservés
Publicités

2 réflexions sur “Otaku : Yu’ Création, l’interview.

  1. Coucou ! Je ne connaissais pas Yû, enfin plutôt logique car je ne retiens pas les noms, mais j’adoooore son travail ! C’est une super découverte ! Bravo ! Je trouve les cosplayers TROP doués, et surtout sacrément passionnés, bref j’adore !

    Aimé par 1 personne

    • Ahaha cela lui fera très plaisir je peux le garantir :D. Ce que j’admire c’est qu’ils acceptent surtout le fait qu’en débutant ça ne sera pas parfait ni un travail de pro. Je suis du genre perfectionniste donc forcément je rencontre facilement l’obstacle de l’abandon. Alors qu’il suffit d’avoir la patience de pratiquer, de s’améliorer, surtout qu’on passe tous par là.
      En tout cas ravie que l’interview te plaise ! Belle journée à toi ;).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s